Histoire de lignes oubliées...

Ligne de Saint-Rambert-d'Albon à Rives

Introduction

Cette ligne, initialement dénommée de Saint-Rambert-d'Albon à Grenoble, sera la première à atteindre la métropole dauphinoise. Elle sera reléguée à un second rôle en 1862 avec l'ouverture de la ligne Lyon - Grenoble via La Tour-du-Pin, cette dernière rejoignant l'itinéraire d'origine Saint-Rambert-d'Albon - Grenoble à Beaucroissant. Elle a ensuite été renommé de Saint-Rambert-d'Albon à Rives.

Caractéristiques de la ligne

Type :Intérêt général
Ecartement :Voie normale
Longueur :55,453 km
Numéro de la ligne :907 000
Nombre de voie :Voie unique
Déclivités maximales :8 mm/m vers Rives, 10 mm/m vers Saint-Rambert-d'Albon
Concessionnaires : MM. le duc de Vamy, Firino, Eugène Gaillard, Lefebvre, Vassal, Réveillon, Fontenay et Emile Gaillard (07/05/1853)
Compagnie du Chemin de fer de Saint-Rambert à Grenoble (18/02/1854)
Compagnie des Chemins de fer du Dauphiné (05/12/1857)
Compagnie des Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (1863) (1)

Principales dates

Déclaration d'utilité publique :
Saint-Rambert-d'Albon - Rives :07/05/1853
Concession :
Saint-Rambert-d'Albon - Rives :06/05/1853, approuvée le 07/05/1853
Ouverture :
Saint-Rambert-d'Albon - Rives :05/11/1856
Fermeture aux voyageurs :
Saint-Rambert-d'Albon - Rives :01/07/1939
Fermeture aux marchandises :
Izeaux - Beaucroissant :28/05/1967
Beaurepaire - Izeaux :vers 1990
Déclassement :
Izeaux - Beaucroissant (49,800 - 51,739)14/01/1972
Dépose des voies :
Izeaux - Beaucroissant :inconnue
Etat actuel de la ligne :
Saint-Rambert-d'Albon - Beaurepaire :trafic marchandises restreint
Beaurepaire - Izeaux :inexploitée
Izeaux - Beaucroissant :déposée
Beaucroissant - Rives :service voyageurs et marchandises (ligne Lyon - Marseille via Grenoble)
  1. Le traité de fusion entre la Compagnie des Chemins de fer du Dauphiné et le PLM sera signé le 22 juillet 1858, approuvé par les conventions des 22 juillet 1858 et 11 juin 1859, elles-mêmes approuvée par décret impérial du 11 juin 1859. Cette fusion ne sera effective qu'en 1863.

Les gares

Saint-Rambert-d'Albon (0,000) > Epinouze (9,910)> Manthes-Lapeyrousse (14,160) > Beaurepaire (20,314) > Le Content-Beaufort (26,11x) > Marcilloles (30,592) > La Cote-Saint-André-le-Rival (37,038) > Brézins (40,20x) > Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs (43,732) > Izeaux (49,540) > Bifurcation (51,837) > Beaucroissant (53,135) > Rives (55,453)

Horaires

Saint-Rambert - Rives : Horaires d'été 1895

Photographies

Le dernier train au départ d'Izeaux, vers 1990, comportant un unique wagons de vêtements de récupération d'Emmaüs (Laurent Manoha)

Bibliographie

Mise à jour : 17 juillet 2011