Histoire de lignes oubliées...

Ligne de Buzy-en-Béarn à Laruns-Eaux-Bonnes-Eaux-Chaudes

Caractéristiques de la ligne

Type :Intérêt général
Ecartement :Voie normale
Longueur :18,801 km
Numéro de la ligne :665 000
Nombre de voies :Voie unique
Déclivités maximales :16 mm/m dans les deux sens
Concessionnaire :Compagnie des Chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne

Principales dates

Déclaration d'utilité publique :
Buzy-en-Béarn - Laruns :13/06/1878
Concession :
Buzy-en-Béarn - Laruns :09/06/1883, approuvée le 20/11/1883
Ouverture :
Buzy-en-Béarn - Laruns :30/06/1883 (1)
Electrification :
Buzy-en-Béarn - Laruns :juillet 1928
Fermeture aux voyageurs :
Buzy-en-Béarn - Laruns :02/03/1969
Fermeture aux marchandises :
Arudy - Laruns :05/07/1971
Buzy-en-Béarn - Arudy :01/04/2003 (2)
Déclassement :
Arudy - Laruns (241,223 - 254,478) :22/08/1973
Dépose des voies :
Arudy - Laruns :inconnue
Etat actuel de la ligne :
Arudy - Laruns :déposée
Buzy-en-Béarn - Arudy :inexploitée (3)
  1. L'exploitation provisoire de la ligne, autorisée par la loi du 28/11/1883, est confiée à la Compagnie du Midi par convention du 08/04/1883, approuvée le 09/04/1883.
  2. Cette section est fermée officiellement par Réseau Ferré de France le 05/04/2012 entre les pk 235,274 et 241,223.
  3. L'aiguille d'accès à la ligne en gare de Buzy a été déposée en 2010 lors du RVB Pau - Oloron. Une voie verte est en projet.

Les gares

Origine des points kilométriques : gare de Toulouse-Matabiau

Buzy-en-Béarn (235,274) > Arudy (240,843) > Izeste - Louvie-Juzon (243,009) > Bielle (246,785) > Pont-de-Béon (248,6xx) > Laruns-Eaux-Bonnes-Eaux-Chaudes (254,075)

Historique

Dès l'établissement de l'avant-projet de la ligne de Pau à Oloron, le ministère des travaux publics décide la construction d'un embranchement depuis cette ligne en direction de Laruns afin de desservir les stations thermales, les carrières et les mines de la vallée d'Ossau. Rapidement déclarée d'utilité publique, la ligne est construite aux frais de l'Etat et est ouverte pendant l'été 1883 en même temps que la section Pau - Buzy de la future ligne Pau - Oloron. Son exploitation est provisoirement confiée à La Compagnie du Midi, avant sa concession définitive quelques mois plus tard.

La ligne, établie à voie unique et avec des courbes d'un rayon minimal de 300 m, se sépare de l'artère Pau - Canfranc en gare de Buzy et rejoint la vallée d'Ossau par un rampe de 16 mm/m. Peu avant la gare d'Arudy, elle franchit le Gave-d'Ossau par un viaduc de 20 m à trois arches, puis continue la remontée de la vallée par des rampes de 10 à 16 mm/m. La voie franchit à nouveau le gave par un pont de 8 m à l'entrée de Bielle, puis traverse deux tunnels de 63 m et 70 m avant de rejoindre Laruns.

Desservie à l'origine par trois à quatre omnibus formés à Pau, la ligne voit sa fréquention augmenter à la fin du XIXe siècle grâce au thermalisme. Avant la Première Guere mondiale, la desserte est assurée par six à sept omnibus et trains mixtes, un express Pau - Laruns et un train de marchandises facultatif, alimenté par la production des mines et carrières de marbre de la vallée d'Ossau.

Après la guerre, la ligne est parcourue par quatre trains mixtes et un express, dont les voitures sont détachées de l'express Pau - Oloron. Avec l'ouverture prochaine du Transpyrénéen occidental Pau - Canfranc, l'électrification de la ligne est décidée et la caténaire est mise sous tension en juillet 1928, ce qui permet de porter la desserte à six omnibus et un express Pau - Laruns. La desserte est réduite à trois courses quotidienne pendant la Seconde Guere mondiale, fréquence qui subsistera jusqu'à la fermeture de la ligne aux voyageurs en 1969.

La section Arudy - Laruns est fermée aux marchandises deux ans plus tard, puis la voie est déposée, mais la caténaire a été maintenue en place pendant plusieurs années afin de servir de « feeder ». La caténaire est aujourd'hui déposée, mais les poteaux ont été majoritairement conservés pour servir de support à une ligne électrique.

Entre Buzy et Arudy, le trafic marchandises reste alimenté par l'expédition de bobines de tôles à destination de l'usine Laprade d'Arudy. La desserte restera assurée en traction électrique jusqu'à son report sur route en avril 2003, sur décision de RFF. Depuis lors, l'aiguille accès à la ligne en gare de Buzy a été supprimée pendant l'été 2010 suite au RVB entre Pau et Oloron et la caténaire est déposée petit à petit par les voleurs de cuivre... Quant à l'usine Laprade, elle a fermée ses portes en 2010.

Un projet de vélo-rail entre Buzy et Arudy a été lancé en 2013 avec le soutien de RFF et des élus locaux. Un débrousaillage complet de cette section a été mené en 2015, suivi par des tests et essais de vélos-rail en 2015/2016 et une ouverture espérée pour l'été 2016. Malheureusement, ce projet a été enterré par le département qui préfère réaliser une voie verte sur la totalité de la ligne, entre Buzy et Laruns.

Bibliographe

Mise à jour : 20 mai 2017